La fascination dans le regard des clients, le rire des enfants, les yeux qui brillent, et surtout, l’été et un parfum d’Italie au quotidien

Depuis sa fondation en 2010, l’entreprise familiale bernoise a connu un développement fulgurant. Tout a commencé avec la Gelateria dans la Länggasse; l’entreprise n’a ensuite cessé de se développer et a ouvert d’autres succursales à Berne et, en 2017, également à Zurich. Aujourd’hui, la Gelateria di Berna est une véritable institution dans le quotidien de nombreuses personnes. Nous avons rencontré Hansmartin pour un entretien.

Bonjour, pouvez-vous brièvement vous présenter, ainsi que la Gelateria di Berna? Buongiorno, je m’appelle Hansmartin Amrein. Avec ma femme Susanna Moor et mes frères Michael et David, c’est armés de marteaux perforateurs, d’une bétonnière et de truelles que nous avons créé notre première Gelateria en 2010 dans un garage automobile de la Länggasse à Berne. Dix heures après l’ouverture, nous avons une première fois totalement bouleversé notre concept que nous avions mûrement réfléchi. Et nous n’avons cessé de le faire depuis. Le plaisir est primordial.

Qu’est-ce qui vous a incité à vous installer comme glacier à Berne? La fascination dans le regard des clients, le rire des enfants, les yeux qui brillent, et surtout, l’été et un parfum d’Italie au quotidien. Le bonheur est dans la vitrine. De plus, nous nourrissons une curiosité pleine de volupté pour tout ce qui touche au domaine sensoriel. Chaque randonnée dans la nature, chaque rencontre avec les gens et chaque voyage dans un autre pays donne lieu à une nouvelle idée, une folie pour finalement aboutir à un nouveau goût.

Comment produisez-vous et vendez-vous vos glaces? Dans chaque Gelateria, nous produisons en permanence des produits frais au quotidien. Il est fréquent que nous exposions la glace à peine sortie de la sorbetière directement en vitrine. Et nous procèderons toujours ainsi. Ce, même si nous avions la possibilité de gagner en efficacité et d’épargner sur les coûts grâce à une production centralisée. De la glace gelato fraîche, faite maison sur place dans des variations surprenantes, telle est notre promesse. Chaque client doit pouvoir compter là-dessus.

Où se situent les obstacles au quotidien dans l’entreprise? Nous sommes chaque jour tributaires des prévisions météorologiques pour la planification de notre personnel. C’est une tâche épuisante et nous devons à tout moment agir avec équité, considération et responsabilité. En outre, nous devons nous dégager suffisamment de temps pour nous occuper des détails, même au plus fort de l’été. Nous voulons offrir à chaque client un petit moment de bonheur et de rire. Nous voulons être les chefs d’orchestre de ce bref instant en toute subtilité.
Quelle est pour vous la valeur ajoutée du fait que l’administration propose de nombreuses procédures administratives pour les PME sous forme numérique sur une seule plateforme?
Très importante! Chaque déplacement aux autorités épargné grâce à la numérisation nous permet d’avoir plus temps pour nous concentrer sur notre produit et nos projets. C’est parfois à cela que tient le succès de toute entreprise en phase de démarrage.

Berne, Zurich – quelle ville visez-vous ensuite? C’est le plaisir et le hasard qui en décideront. Pourquoi pas Brooklyn à New York, La Chaux-de-Fonds ou simplement la Röschibachplatz à Zurich? Ce qui compte, c’est d’y prendre plaisir et le sentiment d’excitation qui accompagne chaque nouvelle ouverture.

Bitte benutzen Sie einen moderneren Browser