EasyGov.swiss : un gain de temps et d’argent pour les entreprises

Berne, 29.03.2022 – Le guichet en ligne EasyGov.swiss est très apprécié des utilisateurs, selon une étude publiée le 29 mars 2022 par le SECO. Depuis son lancement en 2017, EasyGov a fait gagner quelque 27 millions de francs, ou environ 8,3 millions de francs par an, aux entreprises de Suisse. Utilisé activement, le guichet peut leur permettre une économie annuelle moyenne de près de 1300 francs. Plus de 55 000 entreprises sont actuellement enregistrées sur le portail.

EasyGov s’adresse aujourd’hui à un large cercle d’utilisateurs, composé d’entreprises les plus diverses (formes juridiques, branches, etc.) issues de tous les cantons, principalement de Zurich et Berne. Entre novembre 2017, date du lancement du guichet, et fin août 2021, quelque 48 000 entreprises se sont enregistrées sur EasyGov, ce qui représente un peu moins de 10 % des entreprises marchandes de Suisse.

Les réquisitions de poursuite en tête
À fin août 2021, environ 46 000 services avaient été finalisés via EasyGov, dont plus de la moitié portaient sur des réquisitions de poursuite (51 %), suivies des annonces liées à la création d’entreprise (41 %), deux catégories qui représentent donc déjà plus de 90 % des services sollicités. Viennent ensuite les mutations au registre du commerce et les demandes relatives au temps de travail. Les offres d’information du guichet virtuel sont volontiers utilisées à titre complémentaire. Comme le montre l’enquête menée auprès des utilisateurs, environ un quart d’entre eux accèdent à EasyGov dans une démarche ciblée visant à obtenir des informations.

Les entreprises individuelles constituent de loin le plus grand groupe d’utilisateurs avant tout en lien avec la création d’entreprise, tandis que les sociétés anonymes forment la clientèle la plus importante pour les réquisitions de poursuite, mais aussi pour bien d’autres services, comme les demandes relatives au temps de travail ou les mutations au registre du commerce.

Grande satisfaction des clients
La satisfaction des clients d’EasyGov est élevée. Plus de la moitié des entreprises enregistrées s’en disent très satisfaites ou plutôt satisfaites, environ un quart d’entre elles ont un avis neutre, et moins d’une sur dix se déclare insatisfaite. La mesure de la satisfaction proposée aux utilisateurs directement après la conclusion d’un service, sous la forme d’un système d’étoiles, crédite EasyGov d’une image encore plus positive : les cinq étoiles, c’est-à-dire la meilleure note, ont été attribuées dans plus de 60 % des évaluations, ce qui indique que le niveau de satisfaction est très élevé immédiatement après la démarche. Par ailleurs, plus de 60 % des utilisateurs indiquent qu’EasyGov leur apporte une grande, voire très grande valeur ajoutée. Le gain de temps est considéré comme le principal avantage.

Les résultats de l’enquête pointent toutefois un potentiel d’amélioration. Outre l’amélioration de la convivialité, les utilisateurs souhaitent notamment que d’autres démarches administratives viennent étoffer l’offre et qu’EasyGov soit développé dans le sens d’une plateforme centrale ouvrant l’accès aux prestations des autorités.

Quelques chiffres en résumé

  • Environ 46 000 démarches administratives ont été finalisées à ce jour via EasyGov.
  • Ainsi, depuis le lancement du guichet, la constante augmentation de l’éventail d’offres et le nombre croissant d’utilisateurs ont permis de générer 27 millions de francs d’économies en temps et en argent pour les entreprises.
  • Si l’on prend les offres aujourd’hui disponibles et le nombre actuel d’utilisateurs, on peut estimer un gain équivalant à 688 000 francs par mois (exemple de juin 2021), ou à 8,3 millions de francs par an.
  • Sur toutes les entreprises qui ont déjà conclu un service via EasyGov, le gain annuel que génèrent les services finalisés est en moyenne d’environ 1300 francs par entreprise utilisatrice.

Vous trouverez l’évaluation détaillée de l’utilité d’EasyGov 2021 sur ce site du SECO.

Adresse pour l’envoi de questions
Fabian Maienfisch, chef suppléant de la Communication et porte-parole, Secrétariat d’État à l’économie SECO, +41 58 462 40 20, fabian.maienfisch@seco.admin.ch

Bitte benutzen Sie einen moderneren Browser